Qu’est ce que la HIFI?

Hi-fi ou hifi est l’abréviation du terme anglophone « high fidelity », qui signifie en français « haute-fidélité », utilisé dans l’électronique grand public ou l’électroacoustique. Ce terme est censé indiquer que le matériel paré de cette qualification offre une qualité supérieure aux équipements courants. Le but étant d’obtenir une reproduction sonore aussi proche que possible de l’original. Contrairement à une opinion largement répandue, les appareils « hi-fi » ne doivent pas répondre impérativement à des « normes hi-fi » : si des tentatives pour imposer des normes ont existé dans le passé, aucune vérification des performances n’est réalisée par un organisme officiel. L’idée même de « norme Hi-fi » est peu satisfaisante : le but des normes est généralement d’assurer la sécurité et l’interopérabilité des équipements, d’indiquer des méthodes de mesure, pas d’exiger un niveau de performance, ici difficile à définir et devant être réactualisé sans cesse. Le terme « hifi » peut donc être utilisé pratiquement sans contrainte par les fabricants, distributeurs, revendeurs. Les normes pouvant être invoquées sont soit obsolètes soit ne pouvant s’imposer en France car émanant d’organismes étrangers.

L’idée majeure de la haute-fidélité, contenue dans son nom même, est de reproduire un enregistrement de façon à obtenir une diffusion sonore aussi parfaitement conforme que possible à l’original. L’original étant la prestation d’artistes (musiciens, chanteurs, etc.) et l’enregistrement ou la retransmission qui en sont faits. Dans la pratique, la haute-fidélité se définit avant tout comme des équipements domestiques grand public destinés à la reproduction d’enregistrements disponibles dans le commerce. Elle diffère donc aussi bien de la création musicale que de la sonorisation et autres « renforcements sonores ». On peut d’ailleurs remarquer que le terme « haute-fidélité » est absent des ouvrages scientifiques et techniques portant sur le domaine dont elle relève1. En effet, la haute-fidélité peut aussi se définir comme une activité commerciale et un loisir, avec de nombreuses dérives2, auxquels les scientifiques et les professionnels du son ne souhaitent surtout pas être associés.