Qu’est ce qu’un amplificateur audio?
Un amplificateur audio est un amplificateur électronique conçu pour amplifier un signal électrique audio afin d’obtenir une puissance suffisante pour faire fonctionner un haut-parleur situé dans une enceinte acoustique ou un casque audio.

La source peut être un dispositif d’enregistrement (console de mixage) ou de reproduction (lecteur CD…).

La plupart des amplificateurs fonctionnent « à gain fixe », c’est-à-dire que le rapport d’amplification entre le signal d’entrée et le signal de sortie est constant. Le niveau du signal d’entrée doit alors être ajusté par un ou plusieurs étages préamplificateurs, afin d’éviter la saturation de l’ampli. Ces étages ont un gain réglable, ils permettent d’ajuster le niveau du signal avant son amplification, donc le volume final. On peut trouver un réglage de gain séparé pour chaque canal d’amplification. Souvent, on verra une échelle abstraite de 0 à 10 (ou de -∞ à 0 qui indique l’atténuation en décibels du signal avant son amplification).

Un amplificateur audio fonctionne toujours sur le même principe :

une alimentation est chargée de fournir des tensions symétriques en courant continu ;
ces courants sont modulés à l’image de l’entrée audio, par les préamplificateurs éventuels, réalisés avec des transistors, des lampes ou des amplificateurs opérationnels. Une correction de la tonalité, un réglage de la balance et un réglage du volume peuvent être introduits dans cette section.
le signal préamplifié est envoyé vers un amplificateur de puissance, qui transmet le signal final aux haut-parleurs.

Attention:

Ne pas confondre le préamplificateur d’un ampli de type hifi, prévu pour traiter des signaux de l’ordre du volt, avec les préamplificateurs intégrés aux tables de mixages, prévus pour accepter les signaux délivrés par un micro (de l’ordre de quelques millivolts).
le terme « ampli de puissance », souvent utilisé, est ambigu : les amplificateurs agissent bien sur la tension. Toutefois un « ampli de puissance » présente une impédance de sortie très faible si bien qu’il est en mesure de délivrer une puissance importante si nécessaire. Contrairement à un préamplificateur dont l’impédance de sortie est relativement élevée, ce qui lui interdit de délivrer une puissance appréciable.